Qui sait ce qui se passe réellement partout ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Mar 26 Avr - 14:18



Food gathered people
Ft. Victorine Sarrazin

Mars 2227

Je sortais péniblement du dortoir. Je devais avoir l'air d'un zombie. Je laissais mes pieds traîner sur le sol froid. Je ne savais pas où j'allais, j'avançais vers là où mes pas me menaient. Je n'étais même pas énervée, en fait je n'en avais plus la force. Je me sentais vide et sans énergie, je venais de pleurer toutes les larmes de mon corps.
Une fois que j'avais passé tout leurs tests, on m'avait félicitée, puis on m'avait conduit dans un dortoir. Lorsque j'avais demandé à revoir mon frère, tout ce qu'ils étaient capable de faire, c'était de sourire en me répétant que tout irait bien pour moi désormais ; c'est là que je compris. J'avais été acceptée mais pas Eliott, évidemment, il était trop vieux. Mais pourquoi n'était-il pas venue me chercher comme il me l'avait promis ? Finalement peut-être que lui aussi voulait se débarrasser de moi... Je n'aurais jamais du accepter de venir ici. J'attendis que les cinq ou six personnes présentes dans la pièce, tous des adolescents, sortent avant de m'asseoir sur le lit qu'on m'avait attribué et de fondre en larmes. Je me retrouvais seule, de nouveau, dans un endroit que je ne connaissais pas et où je n'avais aucune envie d'être. Mon chagrin entièrement versé sur l'oreiller, je m'étais ensuite levée, les joues rouges et les yeux gonflés pour m'aventurer dans le dédale de couloirs du complexe.
Plus j'avançais, plus des voix et des brides de conversations me parvenaient. Je marchais encore quelques mètres, jusqu'à me retrouver face à une immense porte en acier. Il y avait une chaîne épaisse et des cadenas énormes. Cette porte aurait pu résistait à n'importe quelle attaque ! Je me demandais ce qu'ils craignaient autant en plein milieu du bâtiment, surtout dans un réfectoire comme l'indiquait une pancarte sur la gauche. A l'intérieur se trouvait plein d'enfants assis en groupes à des tables, des plateau repas devant eux. Il y avait des filles, des garçons, des plus jeunes et des plus âgés, ils semblaient venir d'un peu partout dans le monde. La plupart d'entre parlaient fort et riaient. Je ne me sentais pas à ma place. Mais l'odeur du repas dans leurs assiettes parvint jusqu'à mes narines, et mon ventre se mit en marche. Il y avait longtemps que je n'avais pas senti quelque chose d'aussi bon et mes pleurs m'avaient creusé l’appétit . Notre vie depuis que nous étions arrivés en Amérique s'était améliorée certes, mais Eliott avait raison, nous ne mangions pas correctement. Peut-être que je pouvais juste prendre en repas, volait quelques miches de pain et m'enfuir par une des fenêtre... ? Tandis que je regardais autour de moi à la recherche d'une ouverture je remarquais que la pièce immense ne comportait aucune fenêtre. Pas une seule. Il n'y avait que des murs blancs extrêmement propre, comme dans un hôpital. Que faisais-je ici ? Je secouais la tête en voulant faire demi tour mais la faim dirigea mes pieds devant la pile de plateau. Résignée, j'en pris et me plaçais dans la queue, derrière une grande blonde.

Code by Joy


Dernière édition par Juliette Griffin le Mer 4 Mai - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victorine Sarrazin

Prisonnier du Labyrinthe B





J'ai : 18 ans
Et : j'ai été envoyée dans le Labyrinthe B le 1er Janvier 2230. J'en suis le Leader, et je ne laisserais pas mes camarades mourir dans cette épreuve...
Vous me trouverez actuellement : Au bloc du Labyrinthe B, j'en sors rarement.

A WICKED depuis le : 06/11/2015
Aventures : 283
Blyss : 26213



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Mer 4 Mai - 15:35



Ils sont armés mais pas méchants



Mars 2227 - 14 ans

Ma mère m'a dit qu'ils construisaient quelque chose pour nous.

Ils vont nous envoyer dans l'espace? J'ai lu dans les livres que tu m'as donné que des hommes avaient été dans l'espace.

On ne va pas aller dans l'espace Victorine, tu racontes n'importe quoi... Je ne sais pas encore où ils veulent nous envoyer, mais ils disent que ça nous sauvera.

En les écoutant on sauvera tout le monde, mais Javen tu sais que c'est impossible...

On verra ça demain, il est temps d'aller manger. Je pars devant.

Et sans dire un mot de plus Javen quitta Victorine. La blonde resta un moment dans son couloir, sans dire un mot, et quand elle arriva à 500 elle se décida à partir pour rejoindre le réfectoire. Cette partie du complexe dans laquelle Javen et elle se retrouvaient une fois par mois ne leur était accessible que de temps en temps, et c'était justement lors de ces moments que les deux adolescents se retrouvaient pour échanger des informations. Le statut d'enfant de médecin de Javen lui permettait d'en apprendre plus sur le but d'étudier des enfants, et depuis le temps qu'elle était là, la Sarrazin avait fini par ne plus trop faire confiance aux membres de WICKED, même si au fond ils n'étaient pas méchant...

Arrivée au réfectoire elle se mit dans la file et attendit. Ses camarades de dortoir étaient déjà à table, elle repéra Javen dans un autre coin de la salle en compagnie des garçons de son dortoir. Mais aujourd'hui elle n'avait pas envie de manger avec ces filles qui gloussent à longueur de journée et qui ont les hormones qui travaillent. Parce que oui, c'est ça la période de l'adolescence: plaire au sexe opposé, et ce n'est pas ce que cherchait à faire Victorine.

Elle reporta son attention sur la file et remarqua alors une tête brune derrière elle. Elle la dévisagea - en sachant parfaitement que ce n'était pas très poli - puis quand elle comprit qu'elle ne l'avait jamais vu elle lui tendit une main amicale, affichant un sourire sur son visage.

Je suis Victorine, du dortoir B. Tu as rejoints lequel?

© Jibunnie pour Epicode

_________________
Remember
Je suis sûre qu'avant de vivre continuellement dans la terreur et dans la souffrance, j'ai été heureuse. Mais quand exactement ? Et quel était ce sentiment ? Je ne peux pas m'en rappeler... Et même ton visage qui hante mes nuits ne me permet pas de retrouver ce bonheur.


Dernière édition par Victorine Sarrazin le Dim 3 Juil - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Dim 15 Mai - 23:04



Food gathered people
Ft. Victorine Sarrazin

Mars 2227

La file d'attente ne semblait pas avancer particulièrement vite. Je pris alors mon temps pour regarder chaque table. Je détaillais chaque visage, de chacune des personnes assises. Ils semblaient tous normaux ; sans déficit mental ou physique. Je me demandais pourquoi nous étions ici, qu'avons nous fait ou dit de plus pendant les tests que d'autres adolescents pour avoir été pris et pas eux ? D'ailleurs je n'avais pas réellement envie d'être là, si j'avais pu échanger ma place avec l'un de ceux qui avaient été laissé de côté, je l'aurais fait sans hésiter ! Mais mon ventre grogna comme pour me rappeler qu'affamée, je ne pourrais rien faire. Il fallait que je reste ici encore un peu. En regardant bien, je ne voyais ni mécontentement, ni tristesse particulière sur les visages de ces adolescents. Au contraire, ils avaient l'air tous plus ou moins heureux d'être enfermé dans ce complexe immense. Les rires aigus des filles et les pitreries des garçon le prouvait d'ailleurs parfaitement bien. Je doutais de pouvoir un jour les comprendre...
Je jetais ensuite un œil aux quelques personnes qui s'étaient amoncelées derrière moi dans la queue avant de sentir ma nuque me piquer. Je me retournais pour remarquer alors que la blonde devant moi me fiait. Elle semblait me détaillez de la tête au pied, comme si j'étais une nouvelle bête de foire. Je n'avais pas l'habitude d'être inspectée de cette manière et je n'aimais pas vraiment ça ; cela me mettait un peu mal à l'aise. Si bien que je sentis le rouge me monter aux joues. Je ne savais pas ce que je devais faire, je baissais la tête et fixais mes pieds comme si c'était la première fois que je les voyais.
- Je suis Victorine, du dortoir B. Tu as rejoints lequel?
La voix de la demoiselle était claire, je l'entendais parfaitement par dessus le brouhaha ambiant. Sa question direct me surpris et me fis immédiatement relevais la tête. La jeune fille, Victorine, m'avait parlé naturellement, comme si elle avait l'habitude de voir débarquer de nouvelles personnes et qu'elle était en charge de celles-ci. Peut-être était-ce le cas ? Je posais mes yeux sur elle. L'adolescente semblait avoir plus ou moins le même âge que moi mais Eliott m'avait dit que cet établissement prenait des enfants dès l'âge de douze ans ; il se pouvait donc qu'elle soit ici depuis longtemps. J'interrompis le fil de mes pensées pour attraper timidement de ma main libre celle qu'elle me tendait.
- Je.. Euh.. Je m'appelle Juliette.
Donner mon prénom aux gens était toujours quelque chose de particulier. Leur dire que je m'appelais Juliette me rendait étrangement fier, comme si c'était la plus belle chose qui ne soit jamais arrivée. Et pour moi, cela l'était. C'était mon cadeau le plus précieux. Mais aujourd'hui, mon prénom résonnait tristement. C'était Eliott qui me l'avait donné et sans lui, ce n'était plus pareil...
La blonde avait aussi parlé d'une lettre de dortoir, mais j'étais tellement déprimée quand on m'y avait emmené, que je n'avais pas du tout fait attention à la pièce remplie de lits dans laquelle j'avais déversé toutes mes larmes.
- Je suis désolée, je ne sais pas... m'excusais-je ensuite.
Ma voix tremblait légèrement. J'avais peur de faire un geste maladroit ou de dire quelque chose de déplacé. Gênée, je ne dis rien de plus et baissai de nouveau le regard.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victorine Sarrazin

Prisonnier du Labyrinthe B





J'ai : 18 ans
Et : j'ai été envoyée dans le Labyrinthe B le 1er Janvier 2230. J'en suis le Leader, et je ne laisserais pas mes camarades mourir dans cette épreuve...
Vous me trouverez actuellement : Au bloc du Labyrinthe B, j'en sors rarement.

A WICKED depuis le : 06/11/2015
Aventures : 283
Blyss : 26213



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Dim 29 Mai - 21:16



Ils sont armés mais pas méchants



Mars 2227 - 14 ans

Juliette : (...) (...)

Ton dortoir n'a aucune importance. Tu viens de débarquer si je ne m'abuse... Tu viens de quel pays?

Victorine ne connaissait les pays que de noms, et elle savait à quoi il ressemblait grâce aux nombreux livres d'avant les éruptions que Javen lui avait donné. Le monde était beau... avant que tout ne soit ravagé, et avant que ce maudit virus ne fasse son apparition. Aujourd'hui, tout était moche, rien n'était plus pareil, et elle en avait conscience. Mais elle voulait tout de même savoir de quel désert ensablé cette Juliette venait.

Attendant sa réponse et puisque ça avançait devant elle, elle fit donc quelques pas, s'empara d'un plateau qu'elle posa sur les barres en fer, et y mit ses couverts, un verre et des serviettes avant d'attendre que ça avance, et que sa nouvelle camarade ne lui réponde, si elle voulait lui répondre! Et la Sarrazin ne lui sauterait pas au cou si elle décidait de ne rien dire, après tout tout le monde faisait ses choix. Elle, elle avait fait le choix d'être curieuse...

© Jibunnie pour Epicode

_________________
Remember
Je suis sûre qu'avant de vivre continuellement dans la terreur et dans la souffrance, j'ai été heureuse. Mais quand exactement ? Et quel était ce sentiment ? Je ne peux pas m'en rappeler... Et même ton visage qui hante mes nuits ne me permet pas de retrouver ce bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Dim 26 Juin - 13:39



Food gathered people
Ft. Victorine Sarrazin

Mars 2227

La jeune blonde me répondit que mon dortoir n'avait aucune importance, ce qui me soulagea quelque peu. Je ne savais pas vraiment pourquoi, mais depuis que j'étais ici, j'avais l'impression que j'avais peur de tout. Ce complexe avait beau être immense et surprotégé, comme on pouvait le deviner avec la porte du réfectoire et ses multiples verrous, je ne m'y sentais pas en sécurité. La personne qui m'avait vraiment donné l'impression de s'occuper de moi c'était... Mon esprit revenait sans cesse à Eliott...
- Tu viens de débarquer si je ne m'abuse... Tu viens de quel pays ? Ajouta la dénommée Victorine.
Il n'était pas surprenant que la jeune fille est deviné que j'étais nouvelle ici. En effet, je devais avoir le regard perdu et j'avais gardé les habits avec lesquels j'étais arrivé pour passer les tests alors que de ce que je pouvais voir, les adolescents avaient tous des tenues plus ou moins similaires, comme un genre d'uniforme.
Je trouvais cette personne très curieuse et plutôt confiante. Mais j'étais aussi admirative de cette fille. J'étais beaucoup trop timide pour oser aborder de nouvelles personnes et leur parler comme si tout était normal. C'est pour cela que ma vie sociale dehors ne se résumait qu'à... Je secouais la tête pour éviter de me remettre à pleurer. Après c'était de sa faute à lui si je me retrouver ici toute seule. Et puis la blonde devant moi ne semblait méchante. Des protestations s'élevèrent derrière et je vis en relevant la tête que Victorine avait bien avancé et disposait sur son plateau son verre, ses couverts et quelques serviettes en papier. Je m'excusais brièvement auprès de ceux qui attendait derrière moi avant d'imiter l'adolescente et de lui répondre.
- Je viens d'Angleterre, commençais-je, mais cela fait deux ans que je vis en Amérique...
"Si je dois rester dans cet endroit, au moins le temps de manger, autant me fondre dans la masse et me montrer aimable", pensais-je. Je pris alors sur moi pour surmonté cette timidité qui me tenaillait et demander à mon tour à la demoiselle d'où elle était originaire.
- Et toi, tu viens d'où ?

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victorine Sarrazin

Prisonnier du Labyrinthe B





J'ai : 18 ans
Et : j'ai été envoyée dans le Labyrinthe B le 1er Janvier 2230. J'en suis le Leader, et je ne laisserais pas mes camarades mourir dans cette épreuve...
Vous me trouverez actuellement : Au bloc du Labyrinthe B, j'en sors rarement.

A WICKED depuis le : 06/11/2015
Aventures : 283
Blyss : 26213



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Dim 26 Juin - 20:41



Ils sont armés mais pas méchants



Mars 2227 - 14 ans

Juliette : (...)

L'Angleterre... Victorine essaya de visualiser la carte dans sa tête et tenta de situer l'Angleterre dessus. Elle ne savait pas trop si il s'agissait du bon pays, mais si ses souvenirs étaient bons, là bas on parlait la même langue qu'ici, avec un accent différent. C'était d'ailleurs peut-être pour ça qu'elles se comprenaient. Enfin, maintenant l'Anglais / Américain se parlait partout, et encore l'Amérique était le continent le plus peuplé...

La Sarrazin reprit contact avec la réalité quand elle sentit que Juliette venait de poser son plateau à ses côtés. Elle se pencha donc pour s'emparer d'un yaourt nature - et il n'y avait pas réellement le choix... - avant d'avancer un petit peu.

Juliette : (...)

Je suis d'ici. Du Missouri plus précisément. Et je suis à WICKED depuis maintenant 3 ans. C'était comment l'Angleterre? Aussi ensablé qu'ici?

Bien sur le fait qu'elle soit à WICKED depuis aussi longtemps, elle aurait pu le garder pour elle. Mais elle savait parfaitement que la question allait tomber à un moment où un autre, alors autant qu'elle le dise tout de suite... Et puis la blonde avait trouvé le bon moyen de changer rapidement de sujet, histoire de passer rapidement sur la question "mais ils comptent nous garder combien de temps", vu qu'elle n'y connaissait pas la réponse et qu'elle souhaitait grandement la connaître.

© Jibunnie pour Epicode


_________________
Remember
Je suis sûre qu'avant de vivre continuellement dans la terreur et dans la souffrance, j'ai été heureuse. Mais quand exactement ? Et quel était ce sentiment ? Je ne peux pas m'en rappeler... Et même ton visage qui hante mes nuits ne me permet pas de retrouver ce bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Mar 28 Juin - 14:43



Food gathered people
Ft. Victorine Sarrazin

Mars 2227

Je continuais d'imiter tout ce que faisait Victorine devant moi. Ainsi je pris à mon tour un yaourt apparemment nature. Il n'y avait visiblement pas d'autre choix, mais cela me convenait très bien. Lorsque nous étions encore à Londres avec Eliott, nous nous servions dans des restes et avec le rationnement nous sautions en moyenne un repas par jour. Puis à notre arrivée à Denver, nous avions décidé, pour économiser un peu d'argent, de ne pas acheter de dessert. Si bien que je doutais de savoir quel était le goût exact de ce yaourt, ni même de connaître la sensation que cela faisait de laisser la crème blanche couler dans sa gorge.
- Je suis d'ici. Du Missouri plus précisément. Et je suis à WICKED depuis maintenant 3 ans. C'était comment l'Angleterre? Aussi ensablé qu'ici ?
Le Missouri... La jeune blonde aurait pu dire n'importe quoi que je l'aurais cru. Je ne connaissais rien du monde dans lequel je vivais. J'avais une vague idée de ce à quoi ressemblait le pays où j'étais née, je connaissais mon quartier et celui où j'avais vécu avec Eliott. Mais, bien que cela fasse deux ans que je vivais aux Etats-Unis, je n'en connaissais que la côte par laquelle nous avions débarqué et le coin où je vivais dans Denver. Je ne m'étais jamais demandais à quoi ressemblait le monde mais maintenant que je discutais avec cette jeune fille, j'étais curieuse de le savoir.
Victorine avait parler plutôt vite, mais si je ne me trompais pas je l'avais entendu dire que cela faisait trois ans qu'elle était à WICKED... A cette époque j'étais encore insouciante et je pensais que je ne quitterais jamais l'Angleterre, que ma vie resterait la même, qu'Eliott serait toujours là pour moi... Comment peut-on rester ici aussi longtemps ? Que nous veulent-ils ? Qui sont-ils ?
- L'Angleterre... Euh oui... Avant il y avait une rivière qu'on appelait la Tamise, mais aujourd'hui ce n'est plus qu'un canal de sable brûlant... Dis-je en me remémorant mes souvenirs d'enfance. Je ne voulais pas rester éternellement dans ce complexe, il fallait que je pose la question à l'adolescente.Tu as dit que t'étais ici depuis trois ans, mais pour quoi nous ? On a le droit de sortir parfois quand même ? De voir notre famille ? Ajoutais-je en baissant la voix.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victorine Sarrazin

Prisonnier du Labyrinthe B





J'ai : 18 ans
Et : j'ai été envoyée dans le Labyrinthe B le 1er Janvier 2230. J'en suis le Leader, et je ne laisserais pas mes camarades mourir dans cette épreuve...
Vous me trouverez actuellement : Au bloc du Labyrinthe B, j'en sors rarement.

A WICKED depuis le : 06/11/2015
Aventures : 283
Blyss : 26213



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Dim 3 Juil - 22:14



Ils sont armés mais pas méchants



Mars 2227 - 14 ans

Juliette : (...)

La Tamise... Victorine en avait un petit souvenir. Une photo, avec de l'eau et des bateaux. Ça ressemblait à une belle rivière, et maintenant le sable devait avoir rendu le tout moche... Comme tout le pays d'ailleurs. Tout était trop moche... Mais le Complexe leur apportait quelque chose de réconfortant quelque part. Enfin c'est ce que la Sarrazin ressentait dans ces murs: un endroit sur.

Juliette : (...)

Zut, elle avait entendu. Dommage. La blonde détestait admettre qu'elle ne connaissait pas les réponses. Elle qui aimait pratiquement tout savoir, elle ne supportait pas ne pas répondre à une question de quelqu'un. Mais elle n'avait pas le choix, ce n'était pas une menteuse. Même pour rassurer les gens elle ne mentait pas. Elle ne leur disait pas la vérité, mais pas de mensonge non plus. Elle trouvait juste un moyen de ne pas dire ce qu'elle devait dire.

Comme nous sommes nés après les éruptions, nous avons développé quelque chose... Ils pensent que nous sommes la solution miracle au virus. Les tests que l'on fait à longueur de journée permettent de voir si nous pourrions tenir avec ce virus. Mais j'espère qu'ils ne seront pas assez fou pour nous l'injecter!

Mourir, c'était la chose qu'elle redouté le plus au monde... Elle était encore trop jeune! A 14 ans, on a la vie devant soit pour découvrir des centaines de choses! Enfin, pas du point de vue de WICKED en réalité...

Victorine avança son plateau et s'empara d'un petit sachet et d'un verre d'eau. En mélangeant cette poudre avec l'eau, on obtenait un pain plutôt appétissant, qui permettait de bien remplir l'estomac, surtout que les rations étaient très faibles. D'ailleurs le repas d'aujourd'hui avait l'air encore une fois peu attrayant...

Pour ta famille, je ne penses pas que tu la reverras. Nous ne sommes pas autorisés à quitter notre étage. De temps en temps nous avons le droit de sortir, mais seuls ceux qui se tiennent bien, plutôt obéissant, ont le droit de quitter l'étage. Et encore, sortir est un grand mot. On quitte juste l'étage, on ne va pas dehors. Dehors c'est trop dangereux... le virus se transmet par l'air d'après ce que j'ai compris, alors il vaut mieux rester ici. En tout cas tu as de la chance d'avoir encore une famille. La mienne, elle est ici.

La Sarrazin balaya la cantine des yeux, montrant ainsi sa nouvelle famille. Son regard se posa quelques secondes sur Javen, qui leva aussitôt la tête pour l'observer. Ils échangèrent un petit sourire et chacun retourna à son occupation: Javen à son assiette, et la blonde à sa nouvelle camarade brune. D'ailleurs lui avait-elle fait peur en lui disant tout ça?

© Jibunnie pour Epicode


_________________
Remember
Je suis sûre qu'avant de vivre continuellement dans la terreur et dans la souffrance, j'ai été heureuse. Mais quand exactement ? Et quel était ce sentiment ? Je ne peux pas m'en rappeler... Et même ton visage qui hante mes nuits ne me permet pas de retrouver ce bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Dim 24 Juil - 22:55



Food gathered people
Ft. Victorine Sarrazin

Mars 2227 - 13 ans

La jeune fille ne parut pas particulièrement enchantée par mes questions. Je n'avais pas spécialement d'éducation, mais il est vrai que poser ainsi autant de question, pouvait s'avérer inconvenant, voir même impoli. Mes idées avaient franchi mes lèvres avant même que je ne puisse y réfléchir et les contrôler. Où peut-être était-ce autre chose qui la gênait ? Quoi qu'il en soit, je me sentis un peu mal à l'aise de mettre la seule adolescente qui était venue me parler dans une telle position. Finalement Elle me répondit rapidement et mes doutes se dissipèrent.
- Comme nous sommes nés après les éruptions, nous avons développé quelque chose... Ils pensent que nous sommes la solution miracle au virus. Les tests que l'on fait à longueur de journée permettent de voir si nous pourrions tenir avec ce virus. Mais j'espère qu'ils ne seront pas assez fou pour nous l'injecter!
Je dois avouer que je ne compris pas totalement de quoi Victorine me parler. J'avais déjà entendu parler d'un virus. J'écoutais quelques brides conversations quand Eliott me laissait sortir pour nous acheter à manger, et j'attrapais parfois deux ou trois sur ce sujet en laissant traîner une oreille. Mais mes connaissances sur le sujet était très limité. Il me semblait que les gens l'avaient surnommé "la Braise" et qu'il avait touché le monde entier. Contrairement à moi, la blonde avait l'air d'en savoir d'avantage. Peut-être était-ce ici qu'elle l'avait appris ?
Je l'imitais à nouveau attrapant un sachet de poudre et un verre d'eau. D'après le dessin sur l'emballage de la poudre, il devait s'agir de pain. Je me souvenais en avoir déjà partagé quelques fois avec Eliott, mais cette fois j'en aurai un pour moi toute seule ! Mon estomac, déjà content du contenu de mon plateau, émit un son étrange, surement pour manifester sa joie à la perspective de son remplissage. J'écoutais ensuite attentivement la blonde lorsqu'elle parla des familles.
- Pour ta famille, je ne penses pas que tu la reverras. Nous ne som...
Ce que la jeune fille répondit me brisa littéralement le cœur. Elle mentait ! Il ne pouvait pas nous séparer ainsi des gens que nous aimions. Ce ne pouvait être qu'un mensonge ! J'étais tellement choquée que je ne pouvais plus bouger. J'avais du mal à respirer. Cela faisait presque sept ans que j'avais rencontré Eliott, soit la moitié de ma petite vie. Je ne pouvais pas croire que nous allions ainsi être séparé du jour au lendemain, sans même que j'ai pu lui dire au revoir ! J'étais tellement abasourdie par cette nouvelle que les mots de Victorine me parvenait difficilement. Des larmes silencieuses coulèrent le long de mes joues. Je les essuyais rapidement et reportais enfin mon attention sur la jeune blonde en ne lui avouant surtout pas que j'avais manqué une partie de ces paroles.
- ...Dehors c'est trop dangereux... le virus se transmet par l'air d'après ce que j'ai compris, alors il vaut mieux rester ici. En tout cas tu as de la chance d'avoir encore une famille. La mienne, elle est ici.
Ce que m'avoua l'adolescente me bouleversa d'avantage. Je pleurais le fait que je ne reverrais sûrement jamais Eliott, mais j'avais au moins eu la chance de le connaître. Sans lui, je serais sûrement morte il y des années, de faim ou de solitude, cramée par le soleil ou même terrassée par ce virus. Je lui devais la vie et bien plus. Il m'avait donnée un prénom, je l'admirais et je l'aimais. Oui j'avais eu la chance de rencontrer quelqu'un qui s'était occupé de moi alors que cette jeune n'avais visiblement plus personne depuis longtemps...
- Je suis désolée... fut la seule chose que je trouvais à murmurer en baissant la tête.
Après avoir rempli notre plateau, nous nous dirigeâmes ensuite vers une table au milieu du réfectoire. Je m'assis en face de Victorine.
- Mais comme tu es là depuis un moment, tu ne connaîtrais pas des moyens de sortir discrètement... ? Insistais-je. Même juste pour quelques heures ?
Je parlais àvoix basse, consciente que ma demande n'étais pas pas ce qu'attendaient les blouses blanches autour de nous.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victorine Sarrazin

Prisonnier du Labyrinthe B





J'ai : 18 ans
Et : j'ai été envoyée dans le Labyrinthe B le 1er Janvier 2230. J'en suis le Leader, et je ne laisserais pas mes camarades mourir dans cette épreuve...
Vous me trouverez actuellement : Au bloc du Labyrinthe B, j'en sors rarement.

A WICKED depuis le : 06/11/2015
Aventures : 283
Blyss : 26213



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Sam 30 Juil - 15:11



Ils sont armés mais pas méchants



Mars 2227 - 14 ans

Juliette : (...)

C'était bien la seconde fois ou pas loin que quelqu'un lui disait qu'il était désolé pour elle... La première avait été Javen, quand il avait apprit ce qui était arrivé à ses parents, alors que lui avait encore sa mère au sein même de WICKED. Les parents... Une famille... D'après les livres, avoir une famille était quelque chose de vraiment très cool et rassurant, mais de nos jours, la famille n'était plus rien, elle n'avait plus aucun sens. La seule chose qui résonnait dans la tête des gens, c'était la survie.

Une fois son plateau remplit, Victorine attendit sa nouvelle camarade et elles allèrent s'asseoir à une table, seule pour le moment. Il faut dire qu'il y avait encore pas mal de place ici, et c'était tant mieux. Mais avec les nouveaux qui ne cessaient de venir, bientôt la place manquerait. Et où WICKED allait les envoyer? Çà c'était une bonne question à laquelle elle n'avait pas encore de réponse, mais avec Javen ils allaient trouver.

Juliette : (...)

Il y a bien un moyen pour sortir, même plusieurs! Mais... histoire que tu ne tentes pas n'importe quoi, je vais te mettre en garde. Une de mes camarades de dortoir a tenté de fuir, par les conduits d'air, et ils l'ont attrapé. Et le lendemain, il n'y avait plus d'affaire sur son lit et je ne l'ai jamais revue.

Bien sur si Juliette avait en tête de sortir de là, elle n'allait pas pouvoir l'empêcher sans se mettre elle même en danger, et elle ne voulait absolument pas se faire remarquer! Être sage, obéissante, faire ce qu'on vous demande sans broncher, c'était la recette qu'utilisait la Sarrazin pour se faire bien voir et obtenir les informations qu'elle voulait en surprenant les conversions.

Tu aimerais voir qui ?

La question était sortie toute seule pendant que la blonde versait le contenu du sachet de pain dans son verre. Avait-elle une solution pour l'aider à aller voir cette personne? Et bien... peut-être... Il lui suffirait de trouver les bonnes personnes, grâce à Javen, et d'aider Juliette a retrouver celui qu'elle cherchait. Encore fallait-il qu'il soit dans le Complexe!

© Jibunnie pour Epicode


_________________
Remember
Je suis sûre qu'avant de vivre continuellement dans la terreur et dans la souffrance, j'ai été heureuse. Mais quand exactement ? Et quel était ce sentiment ? Je ne peux pas m'en rappeler... Et même ton visage qui hante mes nuits ne me permet pas de retrouver ce bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Sam 27 Aoû - 23:05



Food gathered people
Ft. Victorine Sarrazin

Mars 2227 - 13 ans

Je trouvais que nous étions beaucoup d’adolescents réunis dans une seule et même pièce, mais le réfectoire était tellement grand que les tables libres restaient nombreuses. Je ne savais pas bien par où commencer avec la nourriture sur mon plateau. Je n’avais pas mangé aussi bien depuis… Avais-je réellement mangé correctement un jour ? Il faudrait que je prenne mon temps pour avaler toutes ces choses si je ne voulais pas avoir des crampes d’estomac ensuite. Je commençais par me servir un verre d’eau, pour y verser la poudre qui donnerait du pain, que je reposais dès que Victorine me répondit, très attentive à chacun des mots qui sortaient des sa bouche rose.
- Il y a bien un moyen pour sortir, même plusieurs !
Sa réponse m’intéressa alors d’avantage encore, j’avais hâte qu’elle me dévoile tous les passages secrets et autres portes de sorties qui pourraient me mener jusqu’à Eliott. Je pensais même m’y mettre juste après ce repas. On arrive à faire plus de choses le ventre rempli ! Je me penchais alors en avant pour ne manquer aucune miette de ce que me racontait la jeune fille.
- Mais… histoire que tu ne tentes pas n’importe quoi, je vais te mettre en garde. Une de mes camarades de dortoir a tenté de fuir, par les conduits d’air, et ils l’ont attrapé. Et le lendemain il n’y avait plus d’affaires sur son lit et je ne l’ai jamais revue.
Ma déception était tellement grande que je fus incapable de la dissimuler. Je ne voulais pas que Victorine me dise que lorsqu’on voulait sortir, on disparaissait dans la nature comme si nous n’avions jamais été là. Je voulais l’entendre me parler d’un conduit d’aération dans le dortoir qui menait directement à l’arrière du bâtiment, de carreaux dans la salle de bain qui pouvaient s’enlever pour laisser place à un trou menant à des tunnels souterrains reliés directement à la ville… Mais visiblement cette forteresse semblait très bien gardée. Je devrais remettre l’évasion à plus tard. Si toute fois je trouvais une bonne combine pour ne pas me faire prendre. Je me demandais bêtement s’il y avait vraiment du carrelage dans la salle de bain, lorsque la blonde en face de moi me posa la question à laquelle je ne voulais particulièrement répondre et pourtant légitime après ce que je lui avais demandé.
- Tu aimerais voir qui ?
Je ne cessais de penser à lui et pourtant je ne voulais pas l’évoquer à voix haute. Et encore en moins avec quelqu’un d’autre. Eliott. Il était en quelque sorte mon secret. Son affection était la seule chose que je possédais, la seule chose rien qu’à moi… J’avais la sensation que si je parlais de lui, même ne serait-ce que dans un murmure, que si j’expliquais les conditions de ma venue dans ce complexe, je briserais cette affection et je me rendrais finalement compte qu’il m’avait laissée seule, qu’il s’était débarrassé de moi… Cependant s’il y avait une chance que ma nouvelle camarade puisse m’aider à m’échapper, même pour quelques heures, devais-je tout laisser tomber sur la base d’une impression ?
- Mon frère, lâchais-je finalement d’une petite voix après plusieurs minutes de débat avec moi-même.
En réalité, ce que je venais de dire n’était pas totalement vrai. Je pris un morceau de pain que je mâchais consciencieusement pour réprimer l’eau qui me montait aux yeux. Après avoir avalé cette bouchée et les larmes qui l’accompagnaient, je m’expliquais.
- Il s’appelle Eliott Sanders et c’est lui qui m’a recueilli. Je soufflais légèrement pour limiter les tremblements dans ma voix. Il m’a sauvé la vie plus de fois que je ne saurais le dire. Nouvelle pause, accompagnée d’une gorgée d’eau. Je lui dois énormément, plus que je ne pourrais lui rendre.
Évoquer Eliott fut plus simple que je le pensais. Parler de lui ainsi rendait les choses d’ autant plus réel. Je voulais que tout le monde le voit comme moi je le voyais : un héros. Je ne pouvais cependant pas imposer ma vision à tout le monde, j’en avais bien conscience. Mon regard se perdit dans mon assiette, au souvenir de tout ce que nous avions vécu ensemble.

Code by Joy

_________________
Close your eyes and remember
Everything is gonna be okay
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin] Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas

Food gathered people [Victorine Sarrazin & Juliette Griffin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» CNN: Food prices rising across the world
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WICKED is good :: Combattre la Braise :: Terre Brûlée :: Complexe :: Réfectoire-