Qui sait ce qui se passe réellement partout ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Relation Imprévue [Kyro Milos & Juliette Griffin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Relation Imprévue [Kyro Milos & Juliette Griffin] Sam 23 Juil - 19:29



Relation Imprévue
Ft. Kyro Milos

Mars 2227 - 13 ans

Ces deux premiers jours coincés au Complexe m'avait paru d'une longueur extrême. Et dire que certains adolescent comme la fille que j'avais rencontrée à mon arrivé, Victorine, étaient là depuis plusieurs années ! Je ne savais pas si je tiendrais aussi longtemps. Et puis Eliott me manquait terriblement, plus que je ne saurais jamais le dire. Il était tout pour moi. Et je pensais qu'il ressentait la même chose pour moi, que je resterais sa "p'tite sœur adorée" pour toujours, qu'il serait là pour me protéger à tout moment. Mais visiblement j'avais tort. Je m'étais trompée, Eliott ne m'aimait sûrement pas autant qu'il le disait, pas autant que je le pensais et surtout pas autant que moi je l'aimais... En dépit de la promesse qu'il m'avait faite, il m'avait laissée seule ici. Mais même si je l'avais voulue, je n'arrivais pas à être en colère contre lui. Il avait déjà tant fais pour moi, je ne pouvais pas éternellement lui imposer ma présence qui devait peut-être se révéler comme un fardeau pour lui au fil des années. Oui, dans un sens je crois que je le comprenais. De toute façon je n'étais pas le genre de personne que l'on aime vraiment, mon géniteur me l'avait suffisamment rappelé.
Aussi bizarre que cela puisse paraître, même si la chaleur au dehors pouvait s'avérer étouffante, elle me manquait. J'avais toujours vécu sous les rayons brûlants du soleil. Alors l'air frais qui soufflait dans le complexe me déstabilisait quelque peu. Je n'avais entrevu ni porte ni fenêtre sur l'extérieur dans cet immense bâtiment. Mais il était tellement grand que je pouvais en voir loupé une à moins que les ouvertures ne se situaient uniquement dans le ailes auxquelles nous n'avions pas accès.
Le complexe était d'ailleurs tellement grand que je n'avais pas encore retenu le plan par cœur.
En voulant allez prendre une douche, après ma journée de test je me retrouvais à un croisement donnant accès à deux couloirs. Ne me souvenant plus si, pour aller au dortoir des filles, il fallait emprunter celui de gauche ou celui de droite, je réfléchis quelques secondes et décidais de tourner à droite sans être sûre pour autant. J'avançais au fond du couloir et poussais la porte menant au dortoir. La grande pièce était plutôt calme, ce qui ne m'aida pas à savoir si c'était bien le côté féminin. Mes yeux se posèrent alors sur un jeune adolescent assis sur un des nombreux lits. Je m'étais visiblement trompé d'endroit puisque c'était un garçon.
Je m'apprêtais à m'excuser et repartir dans l'autre direction, quand mes yeux croisèrent ceux du garçon...

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyro Milos

Prisonnier du Labyrinthe A





J'ai : 17 ans
Vous me trouverez actuellement : Dans le Labyrinthe A en train de chercher cette sortie

A WICKED depuis le : 04/07/2016
Aventures : 53
Blyss : 1895



MessageSujet: Re: Relation Imprévue [Kyro Milos & Juliette Griffin] Dim 7 Aoû - 1:03

ft.
Juliette Griffin
« Relation imprévue »
Mars 2227, 14 ans


Il fixait ses pieds, le regard dans le vide. Puis il soupira, une énième fois. Seul dans le dortoir, il n'avait rien à faire, à part ressasser ses souvenirs. Le garçon avait l'intime conviction qu'il devait se rappeler de chaque détail, ne rien laisser au hasard, comme si cela allait changer quoi que ce soit. On lui avait expliqué les éruptions solaire à son arrivée, ainsi que la Braise. Parce qu'il faut bien donner un nom aux saloperies. Il fallait trouver un vaccin. Absolument. Mais il n'était pas d'accord avec leurs méthodes. Que pouvait-il dire ? Quand on se plaignait, on prenait une sacrée correction, Kyro en avait subi les frais.

Après le départ d'Emy, il n'avait plus rien dit pendant deux mois. Il était triste, au bord du désespoir. Puis il y a eu ce jour. On les avait tous réunis, filles et garçons, dans une grande salle. Il y avait un vieux monsieur qui leur a dit qu'il allait expliquer ce qui se passait dehors. Dehors, il y a des gens. Ces mêmes gens sont contaminés par le virus VC321xb47, qui attaque une zone de leur cerveau. Les personnes infectées sont contagieuses, ce qui met en danger toute personne les approchant. Au bout de 24 heures, les premiers symptômes sont percevables : beaucoup de fièvre, une toux constante, des courbatures, et le plus visibles, des veines violacées ainsi que des convulsions.
S'ajoutent aussi une certaine irascibilité et des troubles de l'équilibre. Lors de la seconde phase, les veines de l'infecté deviennent noires et la peau se décompose. On retrouve aussi de la tachycardie et le plus effrayant, de la dégénérescence, la personne atteinte montre de la démence. Enfin, les veines seront proéminentes, la peau manquera par endroits et tombera parfois en morceaux. Suivra une perte de la vue et une paranoïa extrême sans oublier une violence à toute épreuve.
La victime cherchera toujours une source de nourriture, qu'importe sa provenance.
Cette description avait jeté un froid glacial dans l'ensemble de la salle. Pour Kyro, cela ne signifiait qu'une chose. Une seule. Ils avaient menti. Emy n'avait montré aucun de ces symptômes. Ils avaient jeté sa sœur au milieu de ces monstruosités aberrantes simplement pour ne pas avoir à s'en occuper car elle ne possédait pas ce que lui possède. Ça lâche une gamine de 8 ans parmi des espèces de zombies et ça se dit protecteur de l'humanité ? Entre les enfants et les adolescents assis, le Coréen s'était levé. Il s'approcha du vieux monsieur. Il était là quand ils l'ont sortie. Il lui lança :

- Dis-moi, vieux croulant, comment tu peux savoir quand un enfant d'ici est malade ?

Il sembla s'offusquer de cette insulte, toutefois, il lui répondit.

- C'est tout bonnement impossible ne serait-ce que d'attraper un rhume ici, alors la Braise ! s'esclaffa-t-il.
- Tu viens de te trahir.
- Pardon ?
- Ma sœur.

Le vieil homme fut horrifié, il venait de comprendre son erreur. Kyro lui mit un coup de boule en plein crâne. Le vieux tomba au sol tandis que des gardes emmenèrent l'enfant ailleurs. Il se fit défoncer.


Des bruits de pas l'extirpèrent de sa torpeur. Il constata que des larmes dévalaient ses joues. Il les enleva et espéra ne pas avoir les yeux trop rouges. La porte s'ouvra... sur une jeune fille tout à fait ravissante, pour ne pas dire à son goût. Il ne l'avait jamais vu, sans doute une nouvelle qui avait dû se perdre. C'est vrai que le complexe est assez grand. Quoique, quand on sait où on peut aller et où on ne peut pas, l'espace est assez réduit, c'est juste les couloirs qui sont trop longs. La fille ouvra sa bouche, sans doute pour s'excuser mais elle la referma aussitôt en croisant son regard. Il savait qu'il faisait de l'effet aux filles. Kyro pria pour avoir les yeux blancs et tenta une approche :

- Salut, tu t'es perdue ? annonça-t-il, un sourire au coin des lèvres.

Bon d'habitude il ne se force pas, mais là, c'est différent. Pris d'une fausse assurance, il se leva et tourna, littéralement, autour de la fille. Il s'arrêta derrière elle, lui prit une mèche qu'il relâcha presque aussitôt. Il aimait bien être plus grand que les autres, ça le rassurait, et là, c'était le cas. Il n'était pas du tout à l'aise, il a pris l'habitude d'être constamment seul, ça fait 4 ans qu'il n'a pas eu une conversation de minimum 20 minutes avec un enfant. Il inspira un grand coup et retourna s'asseoir, attendant une quelconque réponse. Cette fille le perturbait. Elle ressemblait à Emy. Elle devrait avoir 12 ans, à peu près le même que la fille. Les seules différences étaient les couleurs.

- Alors ? T'es perdue, c'est ça ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Griffin

Rescapé du Labyrinthe H





J'ai : 17 ans
Et : Je suis rescapée du labyrinthe H. J'ai était emmenée dans le complexe du WICKED où je vis désormais, en attendant qu'on appel mon nom pour le Nouveau Monde.
Vous me trouverez actuellement : Dans l"enceinte du WICKED

A WICKED depuis le : 23/03/2016
Aventures : 152
Blyss : 15245



MessageSujet: Re: Relation Imprévue [Kyro Milos & Juliette Griffin] Sam 27 Aoû - 22:57



Relation Imprévue
Ft. Kyro Milos

Mars 2227 - 13 ans

Visiblement j’avais pénétré dans le mauvais dortoir, celui des garçons. La pièce réservée à la gente masculine était en tout point similaire à celle dans laquelle j’avais passé mes premières nuits. Tout aussi colorée. Et tout aussi moche. Les mêmes lits surmontés des mêmes couvertures rouges cramoisies, alignés contre les mêmes murs jaunes poussins. Je pouvais même deviner derrière les horribles rideaux verts, le mur en briques rouges qui bouchait la vue et empêchait le moindre petit souffle d’air de passer, exactement comme de notre côté.
J’aurais pus quitter la pièce sans même prononcer un mot. Juste tourner les talons et m’en aller, laissant ce garçon à… à ce qu’il était en train de faire et que j’ignorais. Ou bien même, dans un autre cas, j’aurais pu m’excuser avant de repartir, ou encore engager la conversation. J’aurais pu avoir un millier de réactions différentes. Mais non, je restais plantée là, béate à fixer le seul garçon présent dans ce dortoir.
Ce jeune homme avait des yeux foncés qui semblait d’une profondeur sans limite. Cependant ce que j’y avais vu lorsqu’il avait relevé la tête m’avait quelque peu troublée. De la tristesse et des regrets, ses yeux ne semblaient pas trempés de larmes mais il y régnait une certaine mélancolie. Etrangement, cela me rappela ma propre tristesse, celle d’avoir perdu Eliott. J’avais l’impression que mes yeux se reflétaient dans les siens. Je pris ensuite quelques secondes pour le détailler. En effet, l’adolescent ne se résumait pas qu’à une magnifique paire d’yeux. Il avait un visage carré, et une chevelure aussi noire que la nuit. Je repris mes esprits lorsque ses mots résonnèrent dans ma tête.
- Salut, tu t’es perdue ?
Bien qu’il n’ait pas l’air beaucoup plus âgé que moi, sa voix était déjà légèrement grave. Un sourire s’étira sur les lèvres rosées du garçon. Je me demandais qu’elle en fût la raison. Ce n’était pas le genre de réaction que je provoquais habituellement chez les gens…
Je m’apprêtais à lui répondre lorsqu’il me surprit en se levant de sa couchette. Une nouvelle fois j’avais ouvert la bouche puis refermée sans rien dire. Ce que je pouvais être idiote ! Tandis qu’il s’approchait, je restais pétrifiée. Que comptait-il faire ? Une fois tout près de moi, je pus constater qu’il me dépassait d’au moins une tête. Ma peau, pâle et laiteuse, prenait un teint presque cadavérique à côté de la sienne légèrement hâlée.
Le jeune homme dont j’ignorais toujours le nom me tourna autour. Il s’arrêta dans mon dos. Je détestais cette proximité entre moi et l’inconnu. Elle me mettait mal à l’aise. Je sentis une de mes mèches de cheveux être soulevée dans les airs, mais je n’esquissais toujours pas le moindre mouvement. Qu’attendait-il à la fin ? Pourquoi diable m’examinait-il ainsi sous tous les angles ? Je pouvais sentir son souffle chaud me chatouiller la nuque. Mes joues s’empourprèrent et je priais qu’il ne remarque rien.
Lorsqu’il retourna s’asseoir, je poussais un petit soupir de soulagement. Je n’aimais pas me retrouver trop proche des gens, en particulier ce que je ne connaissais pas. Dans ces cas là, j’avais la sensation de perdre tout pouvoir et qu’il prenait contrôle sur moi-même. Mon cerveau se déréglait et cette scène venait de le prouvait une nouvelle fois. Une fois assis, il répéta sa question.
- Alors ? T’es perdue, c’est ça ?
Cette fois je ne me laissai pas déstabiliser. Je sortis ma tête que j’avais enfoui dans mes épaules comme pour me protéger d’une éventuelle attaque. Je me tenais droite et je chercher une réponse adéquate, qui ne serait ni trop niaise, ni trop idiote. Après quelques secondes de réflexions, je me rendis compte que je n’en avais aucune, et que cette position de fierté ne servait à rien. Il avait raison, je m’étais perdue. Affirmer le contraire et dire que je cherchais quelqu’un serait mentir (et en plus je ne connaissais aucun garçon) ; je détestais le mensonge et de toute façon, je n’étais pas douée pour ça. Je me recroquevillai dans ma position initiale et baisser la tête.
- Oui… Avouais-je légèrement honteuse. Je cherchais le dortoir des filles, mais je me suis visiblement trompée…
Ma voix tenait plus du murmure qu’autre chose, mais j’espérais que l’adolescent m’avait entendue et comprise. Je n’avais aucune envie de me répéter ; pas parce que cela m’agacer de dire deux fois la même chose, mais parce que ce garçon m’intimidait. Il était plus grand que moi, assez beau et semblait avoir ce qui me manquait cruellement : de l’assurance.
- Je… je suis désolée… Je ne voulais pas te déranger… Ajoutais-je d’une petite voix en relevant légèrement les yeux pour guetter sa réaction.

Code by Joy

_________________
Close your eyes and remember
Everything is gonna be okay
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Relation Imprévue [Kyro Milos & Juliette Griffin] Aujourd'hui à 8:50

Revenir en haut Aller en bas

Relation Imprévue [Kyro Milos & Juliette Griffin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WICKED is good :: Combattre la Braise :: Terre Brûlée :: Complexe :: Dortoirs des sujets-